31477303
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

      Dates à retenir

7 mai 2022 

Dédicace du dernier livre Novissen

************

 10 mai 2022

Projection du film

"Les 10 ans de lutte et la victoire"

*****************

 

 

Gardons le contact

 

          est le bulletin d'info publié                  régulièrement par NOVISSEN            et envoyé à ses adhérents.

Lisez-le et partagez-le!

 

 n° 99  février 2018

1

Emile Vak !

Sous ce pseudonyme, Bernard, notre artiste, nous régale de ses créations ... 

 

 

Pour revoir nos conférences:

 

  2015

Marc Dufumier: 33333

                   La conférence

                                    Questions de la salle 1 

                                  Question de la salle 2

2016

Alain Vaillant

Fabrice Nicolino

Jocelyne Porcher

 

  2017

Hervé Kempf

Jean Michel Jedraszak

Claude Brémard

Gérard Le Puill

 

  2018

Olivier Nouaillas

André Cicolella

François Veillerette

Laurent Pinatel

Claude Kaiser

 

2019

Gaspard d'Allens

 

STATUTS modifiés et adoptés à l'unanimité lors de 

 l'Assemblée Générale Extraordinaire du 30 novembre 2018 

Article 1 : Dénomination

 Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Elle est dénommée « NOVISSEN »  (abréviation pour : « NOVIllages SSoucient de leur ENvironnement »).

 

 Article 2 : Objet

Cette association a pour objet de mener toutes actions et interventions visant à défendre l’environnement, ainsi que les conditions de vie humaine et animale en région Hauts-de-France, en particulier face aux activités de l’élevage industriel et de l’agro-industrie.  

A ce titre, NOVISSEN entend utiliser tous les moyens utiles à la réalisation de son objet social, notamment juridiques et contentieux, afin de :

 -          Lutter contre les pollutions et les nuisances ayant pour origine les activités agricoles et les activités industrielles liées à l’agriculture ;

 -          Agir pour la prévention des risques liés à ces activités ;

 -         Veiller au respect de la réglementation environnementale et urbanistique applicable à ces activités par les exploitants ;

 -          Protéger l’environnement et le cadre de vie des habitants des communes concernées par ces activités ;

 -          Soutenir ces habitants face à tout projet d’élevage industriel ;

 -          Protéger la biodiversité animale et végétale, les paysages, les milieux et les ressources naturels;

 -          Lutter contre les atteintes à la condition animale dans les installations d’élevage industriel ;

 -          Sensibiliser les citoyens sur les méfaits de ce type d’élevage ;

 -          Militer pour un modèle agricole respectueux de l’environnement, du climat, des animaux, des humains et des paysans.

Par ailleurs, NOVISSEN encourage la réflexion et les initiatives dans les domaines de l’alimentation, de l’énergie, de la gestion des déchets, de l’urbanisme ou de toutes autres activités pouvant engendrer des pollutions ou ayant un impact sur la qualité de l’environnement, la santé humaine et le respect dû au vivant.

 

Article 3 : Cadre moral

NOVISSEN s'inscrit  dans une recherche globale de respect, de bien-être et de dignité des êtres, et vise à créer des relations fraternelles. Elle ne se reconnait donc pas dans les courants soutenant, ouvertement ou non, des conduites de mépris, de rejet, de haine, d'exclusion, notamment ceux qui créent des discriminations selon la race, l'origine, la religion, le genre, l'orientation sexuelle.

 

Article 4 : Durée

 La durée de l’association est illimitée.

 

Article 5 : Siège

 Le siège social est fixé à 385 rue du Levant, 80132 Drucat-Le Plessiel. Il pourra être transféré par simple décision du Collège. La ratification par l’Assemblée Générale sera nécessaire.

 

Article 6 : Composition

L’association se compose de ses adhérents, c’est-à-dire de personnes majeures qui paient un droit d’entrée dont le montant est fixé par l’Assemblée Générale.

 L’adhésion est individuelle et ne peut être transférée à une autre personne. Parmi les adhérents, le Collège peut voter la nomination de  membres d’honneur (par exemple, un Président d’honneur).

 

Article 7 : Radiation

 La qualité de membre de l’association se perd par démission, décès, ou radiation prononcée par le Collège pour motif grave. Si le Collège est amené à prendre cette décision, il n’est pas tenu de fournir à l’intéressé des explications détaillées.

 

 Article 8 : Ressources

 Les ressources de l’association comprennent les droits d’entrée, les dons, les subventions, ainsi que toutes les autres ressources autorisées par la loi. Pour son fonctionnement, l’association peut être amenée à solliciter des dons auprès de ses adhérents, en vue de faire face aux dépenses qui s’avèreront nécessaires au fur et à mesure des actions entreprises.

 Il est tenu une comptabilité par recettes et dépenses, consultable sur demande. Un bilan est présenté lors de l’Assemblée Générale.

 Aucun membre de l’association, à quelque titre qu’il en fasse partie, n’est personnellement responsable des engagements contractés par elle. L’ensemble des ressources de l’association répond seul de ces engagements.

 

Article 9 : Le Collège

 L’association est administrée par un Collège composé d’au moins trois membres. Les membres du Collège sont élus par l’Assemblée Générale et choisis en son sein.

Le Collège est renouvelé tous les ans. Les membres sont rééligibles.

Le Collège se réunit au minimum quatre fois par an ou sur demande du quart de ses membres. Après chaque Assemblée Générale, le Collège se réunit rapidement pour une répartition des rôles de chacun, en particulier pour la gestion financière confiée à un(e) Trésorier(e) et un(e) Trésorier(e)-adjoint(e) qui auront seul(e)s droit à signature au nom de l’association. A la fin de chaque réunion du Collège est fixée la date de la réunion suivante.

Pour la validité des prises de décision au sein du Collège, une majorité de deux tiers des membres présents est requise. Le vote par procuration est de droit, dans la limite d’une procuration par membre du Collège présent. Tous les votes au sein du Collège comme lors des Assemblées Générales se font à main levée.

Toute action menée au nom de l’association doit auparavant être approuvée par le Collège.

L'association est représentée en justice et dans tous les actes de la vie civile par toute personne déléguée à cet effet par le Collège. En effet, le Collège, compétent pour ester en justice, peut mandater, par délibération spéciale, une ou plusieurs personnes physiques, ayant bien entendu le plein exercice de leurs droits civils.

 Le travail de gestion et tout service rendu à l’association est bénévole. Mais si, pour l’association, et clairement autorisé par elle, un membre du Collège ou un adhérent engage des frais, il peut, avec un justificatif, demander un dédommagement.

Tous les membres du Collège sont sur le même pied d’égalité, chacun des membres élus étant de fait co-président de l’association et responsable de son bon fonctionnement.

 

 Article 10 : Pouvoir du Collège

 Le Collège a pour objet de mettre en œuvre les décisions de l’Assemblée Générale, d’organiser et d’animer la vie de l’association dans le cadre fixé par les statuts.

Le Collège a pour objet de suivre la situation financière de l’association et de gérer l’ensemble des affaires courantes.

Le Collège peut déléguer tout ou partie de ses attributions à un, voire plusieurs membres du Collège.

Le Collège peut permettre à l’association d’adhérer à d’autres associations, fédérations d’associations ainsi qu’à des collectifs.

Le Collège est également une instance de réflexion sur les futurs projets de l’association qu’il pourra proposer à l’Assemblée Générale.

 

Article 11 : Assemblées Générales ordinaires (AG)

 Une Assemblée Générale ordinaire (AG) a lieu une fois par an. Les adhérents sont convoqués au moins 15 jours avant la date de réunion. L’ordre du jour est indiqué sur la convocation.

 Les adhérents qui ne peuvent pas se rendre à cette AG peuvent se faire représenter par un autre adhérent de leur choix. Le nombre de pouvoirs par personne est limité à cinq.

 Les décisions de l’AG sont valables quel que soit le nombre d’adhérents présents ou représentés.

 Les décisions sont prises à la majorité.

 L’ordre du jour est fixé par le Collège qui préside l’AG. Il y a, au minimum, un rapport moral, un rapport d’activité, un bilan financier de l’année écoulée, la présentation des  probabilités de dépenses pour l’année suivante, et l’élection des membres du Collège. Les délibérations sont consignées dans un procès-verbal signé par le secrétaire de séance, conservé au siège de l’association, et consultable sur demande.

 Article 12 : Assemblées Générales extraordinaires (AGE)

 En cas de problème important ou urgent, en cas de modification des statuts, de dissolution ou de fusion avec une autre association, une Assemblée Générale extraordinaire (AGE) peut être convoquée à tout moment de l’année, à l’initiative du Collège ou sur demande de la moitié des adhérents, avec un ordre du jour précis. Le processus de convocation et de délibération est le même que pour l’AG ordinaire.

Article 13 : Règlement intérieur 

Un règlement intérieur peut être établi par le Collège, qui le fait approuver par l’AG. Il est destiné à fixer ou clarifier les divers points non prévus par les statuts.

Article 14 : Surveillance

Le Collège fait connaître à la Préfecture, dans le mois qui suit leur adoption, tous les changements survenus dans sa composition, les modifications éventuelles des statuts, la création et les modifications du règlement intérieur.

Article 15 : Dissolution

En cas de dissolution, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par l’AGE, et l’actif de l’association, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

 

         

 ************************************************************************ 

Les statuts de notre association NOVISSEN

modifiés et adoptés à l’unanimité

lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 02 décembre 2016

Article 1 : Dénomination

 Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Elle est dénommée « NOVISSEN »  (abréviation pour : « NOVIllages SSoucient de leur ENvironnement »).

 Article 2 : Objet

Cette association a pour objet de mener toutes actions et interventions visant à défendre l’environnement, ainsi que les conditions de vie humaine et animale en région Hauts-de-France, en particulier face aux activités de l’élevage industriel et de l’agro-industrie.  

A ce titre, NOVISSEN entend utiliser tous les moyens utiles à la réalisation de son objet social, notamment juridiques et contentieux, afin de :

 -          Lutter contre les pollutions et les nuisances ayant pour origine les activités agricoles et les activités industrielles liées à l’agriculture ;

 -          Agir pour la prévention des risques liés à ces activités ;

 -         Veiller au respect de la réglementation environnementale et urbanistique applicable à ces activités par les exploitants ;

 -          Protéger l’environnement et le cadre de vie des habitants des communes concernées par ces activités ;

 -          Soutenir ces habitants face à tout projet d’élevage industriel ;

 -          Protéger la biodiversité animale et végétale, les paysages, les milieux et les ressources naturels;

 -          Lutter contre les atteintes à la condition animale dans les installations d’élevage industriel ;

 -          Sensibiliser les citoyens sur les méfaits de ce type d’élevage ;

 -          Militer pour un modèle agricole respectueux de l’environnement, du climat, des animaux, des humains et des paysans.

Article 3 : Cadre moral

Novissen s'inscrit  dans une recherche globale de respect, de bien être et de dignité des êtres, et vise à créer des relations fraternelles. Elle ne se reconnait donc pas dans les courants soutenant, ouvertement ou non, des conduites de mépris, de rejet, de haine, d'exclusion, notamment ceux qui créent des discriminations selon la race, l'origine, la religion, le genre, l'orientation sexuelle.

Article 4 : Durée

 La durée de l’association est illimitée.

Article 5 : Siège

 Le siège social est fixé à 385 rue du Levant, 80132 Drucat-Le Plessiel. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’Administration. La ratification par l’Assemblée Générale sera nécessaire.

Article 6 : Composition

L’association se compose de ses adhérents, c’est-à-dire de personnes majeures qui paient un droit

 d’entrée dont le montant est fixé par l’Assemblée Générale.

 L’adhésion est individuelle et ne peut être transférée à une autre personne. Parmi les adhérents, le

 Conseil d’Administration peut voter la nomination de  membres d’honneur (par exemple, un Président d’honneur).

Article 7 : Radiation

 La qualité de membre de l’association se perd par démission, décès, ou radiation prononcée par le Conseil d’Administration pour motif grave. Si le Conseil d’Administration est amené à prendre cette décision, il n’est pas tenu de fournir à l’intéressé des explications détaillées.

 Article 8 : Ressources

 Les ressources de l’association comprennent les droits d’entrée, les dons, les subventions, ainsi que toutes les autres ressources autorisées par la loi. Pour son fonctionnement, l’association peut être amenée à solliciter des dons auprès de ses adhérents, en vue de faire face aux dépenses qui s’avèreront nécessaires au fur et à mesure des actions entreprises.

 Il est tenu une comptabilité par recettes et dépenses, consultable sur demande. Un bilan est présenté lors de l’Assemblée Générale.

 Aucun membre de l’association, à quelque titre qu’il en fasse partie, n’est personnellement responsable des engagements contractés par elle. L’ensemble des ressources de l’association répond seul de ces engagements.

Article 9 : Conseil d’Administration (CA)

 L’association est dirigée par le Conseil d’Administration. Le CA est élu par l’Assemblée Générale. Il se compose d’au moins trois personnes (Président, Trésorier, Secrétaire). Cette élection, comme les autres votes, se fait à main levée. Le nombre de personnes composant le CA peut être modifié par l’Assemblée Générale.

 Les membres du CA sont renouvelables chaque année. Ils sont rééligibles. Le CA peut, en son sein, constituer un bureau pour aider le Président, le Trésorier, le Secrétaire, en précisant les diverses fonctions (Vice-président, Secrétaire-adjoint, Trésorier-adjoint…).

 En cas de cessation des fonctions d’un des membres du CA, les autres membres pourvoient à son remplacement jusqu’à l’Assemblée Générale suivante.

 Article 10 : Réunions du CA

 Le CA se réunit autant de fois que nécessaire, sur convocation du Président, ou sur demande du quart des adhérents.

 Les décisions sont prises à la majorité. En cas d’égalité des voix, la voix du Président est prépondérante.

 Toute action menée au nom de l’association doit auparavant être approuvée par au moins le CA.

 L'association est représentée en justice et dans tous les actes de la vie civile par le Président, ou un Vice-président, ou toute autre personne déléguée à cet effet par le CA. En effet, le CA, compétent pour ester en justice, peut mandater, par délibération spéciale, une ou plusieurs personnes physiques, ayant bien entendu le plein exercice de leurs droits civils.

 Le travail de gestion et tout service rendu à l’association est bénévole. Mais si, pour l’association, et clairement autorisé par elle, un membre du CA ou un adhérent engage des frais, il peut, avec un justificatif, demander un dédommagement.

Article 11 : Assemblées générales ordinaires (AG)

 Une Assemblée Générale ordinaire (AG) a lieu une fois par an. Les adhérents sont convoqués au moins 15 jours avant la date de réunion. L’ordre du jour est indiqué sur la convocation.

 Les adhérents qui ne peuvent pas se rendre à cette AG peuvent se faire représenter par un autre adhérent de leur choix. Le nombre de pouvoirs par personne est limité à cinq.

 Les décisions de l’AG sont valables quel que soit le nombre d’adhérents présents ou représentés.

 Les décisions sont prises à la majorité. En cas d’égalité des voix, la voix du Président est prépondérante.

 L’ordre du jour est fixé par le CA, qui préside l’AG. Il y a, au minimum, un rapport moral, un rapport d’activité, un bilan financier de l’année écoulée, la présentation des  probabilités de dépenses pour l’année suivante, et l’élection des membres du CA. Les délibérations sont consignées dans un procès-verbal signé par le Président et le Secrétaire ou leurs remplaçants, conservé sur des feuillets numérotés au siège de l’Association, et consultable sur demande.

 Article 12 : Assemblées générales extraordinaires (AGE)

 En cas de problème important ou urgent, en cas de modification des statuts, de dissolution ou de fusion avec une autre association, une Assemblée Générale extraordinaire (AGE) peut être convoquée à tout moment de l’année, à l’initiative du CA ou sur demande de la moitié des adhérents, avec un ordre du jour précis. Le processus de convocation et de délibération est le même que pour l’AG ordinaire.

Article 13 : Règlement intérieur 

Un règlement intérieur peut être établi par le CA, qui le fait approuver par l’AG. Il est destiné à fixer ou clarifier les divers points non prévus par les statuts.

Article 14 : Surveillance

Le CA fait connaître à la Préfecture, dans le mois qui suit leur adoption, tous les changements survenus dans sa composition, les modifications éventuelles des statuts, la création et les modifications du règlement intérieur.

Article 15 : Dissolution

En cas de dissolution, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par l’AGE, et l’actif de l’association, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

                                                                                      A Drucat-Le-Plessiel, le 06 décembre 2016.

                                                                     Le Secrétaire,                                                     Le Président,

                                                                      Marc Dupont                                                       Francis Chastagner

Contenu

 

 

Contenu

 

Le Journal d'Abbeville le 11 mai 2022

Le Courrier Picard le 09 mai 2022

 

Novissen à Abbeville: le combat contre la ferme des Mille-vaches gagné, mais pas tout à fait terminé

 

Après un peu plus d’un an de silence médiatique, l’association Novissen signe son retour avec un ouvrage et un film, relatant ses dix ans de lutte contre la ferme dite des Mille-vaches. L’occasion pour elle de montrer qu’elle existe toujours et au-delà qu’elle reste active.

 

 

Mis en ligne le 9/05/2022 à 15:53 

 

par Nasséra Lounassi

 

 

L’année 2021 a permis à l’association Novissen de travailler à la rédaction d’un ouvrage et la réalisation d’un film retraçant son combat contre la ferme des Milles vaches.

 

La dernière fois que Novissen s’était exprimée publiquement, c’était en décembre 2020 lorsqu’elle apprenait que la ferme des Mille-vaches, située à Buigny-Saint-Maclou et Drucat, allait cesser son activité laitière le 1er janvier 2021. L’association, opposée depuis la première heure à ce projet, imaginé par Michel Ramery, entrepreneur de travaux publics décédé en 2016, et qui a accueilli jusqu’à 800 vaches (plus leur suite, les veaux et les génisses), s’était alors réjouie à l’annonce de la nouvelle.

 

Depuis, elle n’avait plus fait parler d’elle. Son combat contre la ferme gagné, sur fond de pandémie de Covid-19, on pouvait imaginer légitimement que Novissen, forte de 3 200 adhérents, serait mise en sommeil, voire cesserait d’exister. Eh bien non !

 

Pas de fête de la fin des Mille vaches, mais un livre et un film

 

L’association a profité de l’année 2021 pour se consacrer à la rédaction d’un ouvrage et la réalisation d’un film intitulés tous deux 10 ans de lutte et la victoire. «  On avait voulu organiser, en septembre 2021, une fête de la fin des Mille-vaches mais à cause de la crise sanitaire, on a dû l’annuler, relate Philippe Sallé, chargé de communication au sein de l’association. C’est ainsi qu’on a eu l’idée de ce nouveau projet.  » «  On a eu envie de revenir sur notre lutte, les raisons qui nous ont poussés à la mener, nos actions, les soutiens que l’on a reçus. C’est une synthèse de tout ce que l’on a accompli en une décennie et qui a valeur de témoignage », complète Francis Chastagner, ancien président de l’association. Le livre et le documentaire achevés, les membres de Novissen se sont néanmoins interrogés sur la nécessité de poursuivre ou non son activité.

 

Le sort de l’association décidé en novembre

 

Lors de l’assemblée générale en novembre dernier, il a été décidé de la prolonger d’un an. «  On s’est dit qu’il y avait encore des points sur lesquels on attendait des réponses comme le non-paiement des astreintes par la société Ramery. On se demande ce que sont devenues les vaches et ce qui va se passer pour les bâtiments  », indique Hervé Farcy, membre du collège administrant Novissen.

 

La préfète de la Somme de l’époque, Nicole Klein, avait infligé à la société, en août 2015, une amende de 7 800 euros et 780 euros d’astreintes journalières : le cheptel était passé de 500 à 796 vaches alors que l’autorisation d’exploiter avait été donnée pour 500. Ces astreintes ont été suspendues par l’exploitant, qui a obtenu gain de cause auprès du tribunal administratif en janvier 2016. Revirement de situation en novembre 2019 lorsque la cour administrative de Douai a imposé le retour à 500 vaches.

 

Une réunion s’est tenue à ce sujet en janvier dernier entre des représentants de l’association, de la préfecture de la Somme et le sous-préfet d’Abbeville. Novissen estime ne pas avoir obtenu de réponses suffisamment précises à ses interrogations. «  Ils s’étaient engagés à nous donner des éléments, mais nous n’avons rien eu de probant. En revanche, on nous a affirmé que le dossier n’était pas enterré, c’est déjà une bonne chose », martèle l’ancien président. Sans nouvelles depuis, il a adressé, il y a quelques jours, un courrier à la Préfecture. Et ensuite ? Il faudra attendre la prochaine assemblée générale en novembre pour connaître le sort qui sera réservé à Novissen. «  Il est difficile à l’heure actuelle de dire ce qui va être décidé. Peut-être arrêtera-t-on, peut-être pas… Tout dépendra de la situation, des informations que nous aurons reçues d’ici là. Mais si on devait se mobiliser pour un nouveau combat, on est là. Les braises sont encore chaudes !  », conclut Francis Chastagner.

 

Le film projeté ce mardi 10 mai 2022

 

 

 

Le livre, de près de 300 pages, a nécessité huit mois de travail. Se composant de dix chapitres correspondant chacun à une année ; de photos ; dessins et coupures de presse, il revient dans le détail et de manière chronologique sur le combat de Novissen. «  Initialement, on partait plutôt sur un ouvrage de 350 pages, mais ça faisait trop. Il a fallu donc aller à l’essentiel car il y avait énormément de matière  », souligne Francis Chastagner, ancien président de l’association. Une discipline que s’est imposée, à son tour, Philippe Sallé, chargé de communication, lorsqu’il a travaillé sur le film. «  Il n’y a pas de choses nouvelles à proprement dit. Nous avons réuni tout ce que nous avions dans nos archives. Mais il fallait veiller à ce que ce soit compréhensible et complet, qu’il n’y ait pas de souci sur le plan juridique et que ce ne soit pas trop long.  »

 

Film « 10 ans de lutte, la victoire », mardi 10 mai, à 20 heures, au Rex. Entrée libre. À 21 h 40 : moment de convivialité, salle des Carmes

 

Le sous-préfet répond aux questions point par point

 

Lundi, Mai 9, 2022 - 15:49

 

Philippe Fournier-Montgieux, le sous-préfet de l’arrondissement d’Abbeville, a rencontré les membres de l’association Novissen lors d’une réunion le 24 janvier dernier. Il rappelle qu’un comité local d’information, associant l’exploitant de la ferme, avait été mis en place mais que ce dernier «  ne souhaite plus participer à ce type de réunion  ».

 

Ce qui n’empêche pas le sous-préfet de répondre point par point aux interrogations de l’association. Le sort des vaches ? «  Elles ont été vendues pour être engraissées puis abattues.  » Les amendes infligées à l’exploitant ? «  Il a payé l’amende à hauteur de 7 800 euros. Pour les astreintes, c’est plus compliqué, observe Philippe Fournier-Montgieux. Le ministère de l’Écologie a été interrogé car il y a des difficultés à déterminer la période au cours de laquelle il y a eu un dépassement des 500 vaches autorisées.  »

 

Enfin, sur la question de l’avenir du site, il indique qu’un groupement d’agriculteurs porte un projet de création d’un méthaniseur sur le site. Un projet que l’exploitant avait aussi porté sans succès lorsque le site était encore en fonctionnement.