31477303
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

        Dates à retenir:

 

25 mai 2018 à 20h

au Rex, centre culturel

Place Clémenceau à Abbeville

Conférence  de François Veillerette

François Veillerette nous parlera des pesticides et de ses conséquences sur la nourriture et l'eau.

Plus de détails en bas de cette page

Nous vous attendons nombreux! 

Gardons le contact

 

          est le bulletin d'info publié                  régulièrement par NOVISSEN            et envoyé à ses adhérents.

Lisez-le et partagez-le!

 

 n° 99  février 2018

1

Emile Vak !

Sous ce pseudonyme, Bernard, notre artiste, nous régale de ses créations ... 

 

 

Pour revoir nos conférences:

 

  2015

Marc Dufumier: 33333

                   La conférence

                                    Questions de la salle 1 

                                  Question de la salle 2

2016

Alain Vaillant

Fabrice Nicolino

Jocelyne Porcher

 

  2017

Hervé Kempf

Jean Michel Jedraszak

Claude Brémard

Gérard Le Puill

 

  2018

Olivier Nouaillas

André Cicolella

 

2014

04 janvier   : la pétition en ligne atteint 46.000 signatures.

 

06 janvier   : dans la petite salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la quarante-sixième réunion du CA de l'association.

La pétition en ligne atteint 47.000 signatures.

 

07 janvier   : début de l'action dite de la "Vache en Colère" dans 12 villes de France (Paris, Abbeville, Amiens, Lille, Colmar, Dijon, Rennes, Nantes, Toulouse, Lyon, Marseille, Perpignan). Cinq autres villes suivront dans les jours qui viennent (Arras, Strasbourg, Moulins, Bordeaux, Beauvais). Devant les Préfectures ou Sous-préfectures, des groupes se forment pour refuser l'industrialisation de l'élevage, dont les 1000 vaches sont devenues le symbole. Les membres du CA de Novissen se joignent à Abbeville à 80 personnes; à Amiens, à 50 personnes ; à Paris à 250 personnes. (pour les modalités de cette action, voir la rubrique "Actions récentes" ; et pour les reportages, la rubrique "Médias  ").

 

09 janvier   :  la pétition en ligne atteint 48.000 signatures.

 

10 janvier   : entrevue avec M. Claude Gewerc, Président du Conseil Régional. Une délégation de 3 membres de Novissen est reçue (M. Kfoury, M. Dupont, F. Chastagner), avec H. Gauret, Maire de Drucat, et L. Parsis, 1er adjoint (voir rubrique "Actions récentes").

 

14 janvier   : réception d'une lettre (datée du 7, postée le 9) dans laquelle M. le Préfet nous informe avoir envoyé des personnes de la DDTM et de la DRAC sur le chantier. Leurs conclusions seront transmises au Procureur de la République. Plusieurs demandes de rendez-vous de notre part étaient restées sans réponse. Dans cette lettre, M. le Préfet se dit prêt à nous recevoir.

 

16 janvier   : à 8 heures, de 70 à 80 manifestants bloquent le chantier des 1000 vaches, puis s'enchaînent aux poteaux de l'étable. Ils demandent à être reçus par Philippe Martin et Cécile Duflot, pour obtenir l'arrêt immédiat de cette construction illégale. L'action est menée par la Confédération Paysanne (60 à 70 personnes). Elle est accompagnée par 10 à 12 personnes de Novissen. Ayant obtenu les rendez-vous demandés, les manifestants se séparent vers 14h.

La pétition en ligne atteint 49.000 signatures.

 

23 janvier   : Laurent Pinatel et Pierre-Alain Prévost de la Confédération Paysanne, Michel Kfoury, Président de Novissen, et Maître Grégoire Frison, notre avocat, sont reçus à 11 heures, dans le Cabinet Ministériel de Cécile Duflot. M. Ramery devrait recevoir l’ordre de démolir les bâtiments non-conformes au permis de construire initial, et arrêter les travaux sur son chantier des 1000 vaches. Il est prévu que nous rencontrions le Ministre Philippe Martin le 30 janvier prochain.

Le député M. Dupont-Aignan est reçu (à sa demande) par une délégation de membres du CA et le Maire de Drucat (voir le blog de Nicolas Dupont-Aignan - et les commentaires   http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/La-guerre-des-1000-vaches )

 

26 janvier   : le Cabinet d'avocats Frison et Associés d'Amiens dépose auprès du Juge des référés du Tribunal Administratif d'Amiens, une requête en référé-suspension immédiate du permis de construire.

Dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la quarante-septième réunion du CA de l'association.

 

30 janvier   : Laurent Pinatel de la Confédération Paysanne, Michel Kfoury, Président de Novissen, et Maître Grégoire Frison, notre avocat, sont reçus à 17 heures, par le Ministre Philippe Martin. Il y a confirmation que le Gouvernement prévoit d'annuler le projet de M. Ramery.

 

05 février   : Laurent Parsis, 1er Adjoint de Drucat-Le Plessiel, découvre, le matin, des employés de M. Ramery en train de terrasser, sans autorisation, sur un  trottoir appartenant à la Commune (en vue d'amener l'eau à la future ferme).

A 16h, Michel Kfoury, accompagné de deux membres du CA, est reçu par Nicolas Dumont, Maire d'Abbeville. Celui-ci, invité à la réunion publique du lendemain, mais ne pouvant s'y rendre, va remettre une lettre à lire pendant cette réunion, pour expliquer sa position face au projet des 1000 vaches.

 

06 février   : Michel Kfoury et Marc Dupont sont reçus dans l'après -midi, à Amiens, par M. le Préfet en présence de M. le Sous-Préfet d'Abbeville. M. le Préfet ne trouve aucun intérêt à ce projet.

Le soir, le CA de Novissen a organisé une réunion publique d'information pour les Abbevillois à la Grande Salle de la rue des Carmes. La salle est envahie par un nombre important d'agriculteurs (sans doute, entre 100 et 200), principalement de la FDSEA, qui avaient assisté, une heure auparavant, à une conférence de presse. Les interventions bruyantes, confuses et acerbes, se sont un peu apaisées vers la fin : les agriculteurs, ulcérés contre Novissen, ont finalement admis que les deux combats se rejoignaient sur certains points.

 

10 février   : un mémoire signé du Préfet de la Somme est remis aux avocats de Novissen. Contrairement à ce qu'on pouvait attendre des entretiens du 23 janvier et du 6 février, il est défavorable à Novissen.

 

16 février   :  La pétition en ligne atteint 50.000 signatures.

 

17 février   : A l'appel de la Confédération Paysanne, un rassemblement a lieu à 12h, sur la place du Cirque Municipal à Amiens. D'autres organisations sont présentes ("Picardie Nature", "L214", "Agir pour l'Environnement", EELV...). Le CA de Novissen a appelé ses adhérents à venir se joindre à 13h pour la conférence de presse. A partir de 14h, l'audience a lieu au Tribunal Administratif, 14 rue Lemerchier, concernant le référé demandant la suspension des travaux. Les débats ont duré un peu plus de 5 heures et demie. Le Juge donne en général sa réponse dans les 15 jours. (voir les articles de presse et le reportage de FR3 Picardie dans la rubrique "Médias"  ; les plaidoiries sont à la rubrique "Référé").

 

21 février   : A l'occasion de l'ouverture du Salon de l'Agriculture, François Hollande fait une déclaration où il est question des 1000 vaches (voir rubrique "Médias  ").

 

22 février   : l'association Novissen ayant été invitée, plusieurs personnes la représentent à la manifestation qui se déroule à Nantes contre l'aéroport de Notre-Dame des-Landes.

 

25 février   :  sept membres du CA de Novissen, au Salon de l'Agriculture à Paris avec la Confédération Paysanne et L214, défilent et distribuent des tracts.(Se reporter pour photos et compte rendu à la section "Actions récentes").

 

03 mars    La pétition en ligne atteint 51.000 signatures.

 

04 mars   : Henri Gauret, Maire, et Laurent Parsis, 1er Adjoint, sont  intervenus pour refuser le branchement de l'eau (voir 5 février), et un huissier a pu constater le terrassement effectué sans autorisation. Mais la société Veolia a réalisé le branchement.

 

12 mars   : le Juge du Tribunal Administratif d'Amiens donne une réponse négative à notre requête. Les travaux sur le chantier ne sont donc pas suspendus, car, selon lui, concernant la légalité du permis de construire, « aucun des moyens soulevés par les requérants n’est de nature à susciter un doute sérieux » .

 

13 mars   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la quarante-huitième réunion du CA de l'association. Il est décidé, entre autres, que la décision reçue la veille serait portée en appel au Conseil d'Etat.

 

19 mars   : des représentants de la Confédération Paysanne et de Novissen sont à nouveau reçus dans le Cabinet Ministériel de Mme Cécile Duflot. Les Conseillers, Stéphane Sitbon-Gomez et Valérie Lasek, se disent dans l'attente des réponses de S. Le Foll et Ph. Martin. Ils proposent une Réunion Inter Ministérielle (RIM) à propos des 1000 vaches.

 

21 mars   : M. Gauret, Maire de Drucat, en présence de L. Parsis et de 3 membres du CA de Novissen, tient une conférence de presse, et explique les démarches faites pour s'opposer au branchement de l'eau. (Se reporter à la rubrique "Médias  ").

 

31 mars   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la quarante-neuvième réunion du CA de l'association.

Au niveau national: Cécile Duflot, qui nous a assuré de son soutien le 23 janvier dernier, refuse de faire partie de la nouvelle équipe ministérielle dirigée par Manuel Valls.

 

02 avril   : Michel Kfoury, Président de Novissen, a demandé à être mis en disponibilité du 1er avril au 25 mai. Le Vice-président, Claude Dubois, a reçu mandat du Conseil d'Administration d'assurer l'intérim. Michel Kfoury commence la campagne pour les élections européennes aux côtés d'EELV par une conférence de presse au Mercure à Abbeville, en présence de Karima Delli et François Veillerette. Le second point du programme d'EELV porte sur la suppression du projet des 1000 vaches.(Se reporter à la rubrique "Médias  ").

 

04 avril   : étant donné que, probablement, la firme Senoble collectera le lait de la ferme des 1000 vaches, une campagne d'interpellation a commencé dans la semaine du 24 au 29 mars, par mails et appels téléphoniques. Senoble n'ayant donné aucune réponse, cette action est reconduite et s'étend aux associations.

 

14 avril   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquantième réunion du CA de l'association.

 

15 avril   : compte tenu du remaniement ministériel, une demande de rendez-vous est adressée aux trois Ministres concernés : Ségolène Royal, Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel.

 

17 avril   : Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne, est reçu par Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture. Il est question des 1000 vaches (voir la rubrique "Médias  ").

 

19 avril   : un rassemblement de soutien à Laurent Pinatel est organisé à partir de 10h devant la Gendarmerie d'Abbeville. Une cinquantaine de personnes sont présentes. Laurent Pinatel qui a refusé de se rendre à la convocation du 18 mars à Abbeville a été à nouveau convoqué ce jour à 9h à Saint-Etienne (Loire) (voir rubrique "Médias  ").

 

23 avril   :La pétition en ligne atteint 52.000 signatures.

 

24  avril   : dans la salle Polyvalente de Drucat, a lieu la 19e étape de la "caravane" nationale EELV dans le cadre des élections européennes. Karima Delli et François Veillerette, ainsi que Dominique Jourdain, Clarisse Heusquin et Michel Kfoury parlent du projet des 1000 vaches à un public de 80 personnes environ.

 

28 avril   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante et unième réunion du CA de l'association.

 

29 avril   : dans le cadre des élections européennes, Jacky Hénin, député européen PCF-Front de gauche, candidat tête de liste, vient rencontrer à Drucat, dans la Salle Polyvalente, les opposants de la ferme des Mille vaches, avec un public d'une trentaine de personnes.

 

12 mai   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-deuxième réunion du CA de l'association.

 

20 mai   : Laurent Pinatel, Pierre-Alain Prévost de la Confédération Paysanne, ainsi que Michel Kfoury et Me Frison pour Novissen, sont reçus dans les bureaux du Ministère de Sylvia Pinel, par Mme Carpentier, Conseillère technique pour l'Urbanisme. Il est confirmé que ce dossier est politique, et que la décision revient à Stéphane Le Foll.

Une lettre est envoyée à Monsieur Farret, Procureur de la République à Amiens, de même qu'une lettre à Madame Taubira, Ministre de la Justice. (Le texte de ces lettres se trouve à la rubrique "Actions récentes").

 

23 mai   : le bâtiment illégal, démonté parce qu'installé sur une zone non-constructible (réservée aux fouilles archéologiques) est en cours de remontage (photo aérienne à la rubrique "Actions récentes"). A cette occasion, on s'aperçoit que le panneau à l'entrée du chantier a changé (voir notre page d'accueil). A la date du 8 mai, il semble que le permis modificatif, déposé le 28 novembre 2013, ait été accordé par le Préfet, régularisant après-coup les modifications apportées par le promoteur.

 

26 mai   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-troisième réunion du CA de l'association.

 

28 mai   : tôt le matin, entre 40 et 50 membres de la Confédération Paysanne démontent des pièces à l'intérieur de la salle de traite de la ferme-usine. Ils sont rejoints par les gendarmes, et quatre militants sont mis en garde à vue. D'autres partent à La Villette pour restituer les pièces aux Ministres Ségolène Royal et Stéphane Le Foll, qui visitent le "Printemps Bio". Puis Laurent Pinatel prend le train à Paris pour revenir à Abbeville, mais il est arrêté brutalement à Amiens, et mis lui aussi en garde à vue. Les membres de la Conf' qui ne sont pas partis à Paris, et les adhérents de Novissen alertés, passent la journée devant la Gendarmerie d'Abbeville, pour exprimer leur soutien aux militants enfermés.(Se reporter à la rubrique "Médias  " pour articles, photos et vidéos).

 

29 mai   : à l'appel de la Conf', des rassemblements ont lieu un peu partout en France, devant les Préfectures et Sous-préfectures. L'attente reprend devant les Gendarmeries d'Abbeville et d'Amiens. Il apparaît que les gardes à vue sont prolongées, et vont durer 48 heures. Un rassemblement plus important a lieu à 18h, devant le Palais de Justice de Paris. (Se reporter à la rubrique "Médias  " pour articles, photos et vidéos).

 

30 mai   : l'appel à mobilisation se fait cette fois dès 8h30, devant le Palais de Justice d'Amiens. Les 5 militants en garde à vue y sont transférés devant un Juge qui décide de la suite à donner : ils sont libérés sous contrôle judiciaire sans pointage. Ils ne peuvent ni sortir de France, ni revenir dans la Somme, ni communiquer entre eux. Leur jugement aura lieu le 01 juillet, sauf si la date est repoussée. Ils sortent l'un après l'autre au cours de l'après-midi, sous les applaudissements de ceux qui les attendent, pour certains depuis le matin. Pendant leur garde à vue, une opération menée par la Conf' a eu lieu à Rodez. (Se reporter à la rubrique "Médias  " pour articles, photos et vidéos).

 

01 juin   : 10ème "Fête du Lait Bio" sur proposition de l'ABP (Agriculture Biologique de Picardie) dans la ferme d'Emmanuel Decayeux à Wanel. Des membres du CA de Novissen et des adhérents y participent.

 

09 juin   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-quatrième réunion du CA de l'association.

 

11 juin   : Une lettre est adressée au Président de la République (voir texte de cette lettre à la rubrique "Actions récentes").

M. Kfoury de Novissen, Patrick Thiery de Picardie Nature et Antoine Jean de la Confédération Paysanne, participent à la réunion à Amiens, "Pourparlers en Picardie".

 

13 juin   : deux membres du CA se rendent à Valenciennes, pour présenter la lutte de Novissen, invités par un groupe d’étudiants de l’école d’ingénieurs ENSIAME.

 

15 juin   : près d'Arras, au Salon Agricole (le plus grand après le Salon de l'Agriculture de Paris), M. Kfoury, accompagné de 2 membres du CA, participe au débat organisé par le journal "LaTerre", en présence d'un représentant de la FNSEA, d'Antoine Jean de la Confédération Paysanne, et d'un représentant de l'APLI (Association des Producteurs de Lait Indépendants). Le débat était retransmis sur tout le salon.

 

17 juin   : la pétition en ligne atteint 53.000 signatures.

 

21 juin   :  Monsieur Farret,  Procureur de la République d'Amiens, dans une lettre datée du 12 juin, répond à la lettre du CA de Novissen du 19 mai. Il nous informe que 2 de nos plaintes à l'encontre de M. Ramery sont classées sans suite, et qu'il n'a trouvé "aucune trace" de la troisième.(pour le texte des lettres du 19 mai et du 12 juin, se reporter à la rubrique "Actions récentes". Pour l'article du "Courrier Picard" en réaction à la lettre envoyée par le Procureur, se reporter à la rubrique "Médias  , au 24 juin).

 

23 juin   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-cinquième réunion du CA de l'association.

 

25 juin   : le CA de Novissen adresse une réponse à la lettre de Monsieur le Procureur de la République d'Amiens datée du 12 juin (voir texte de cette lettre à la rubrique "Actions récentes").

 

27 juin   : Michel Kfoury et Marc Dupont rencontrent à Amiens le Préfet, M. Jean-François Cordet, à la demande de celui-ci. Il est question de la Fête du 29 et du permis modificatif.

 

29 juin   : grande Fête des Anti-Mille vaches à Drucat-Le Plessiel ! 200 marcheurs le matin pour l'enterrement symbolique de la ferme (sous une pluie d'orage) ; plus de 1500 personnes l'après-midi autour de la Salle Polyvalente (sous  le soleil!). Débat, marché bio, animations pour enfants et adultes.(Pour articles, photos et vidéos, se reporter à la rubrique spéciale "Fête des Anti-Mille V." - à l'intérieur de la rubrique "Médias").

 

1er juillet   : neuf militants de la Confédération Paysanne sont convoqués au Palais de Justice d'Amiens, dans le cadre de leur action du 28 mai et/ou pour refus de prélèvement d'ADN. Entre 400 et 500 personnes sont là pour les soutenir. Leur procès est reporté au 28 octobre, et le contrôle judiciaire est partiellement levé (Se reporter à la rubrique "Soutien à la Conf '"- à l'intérieur de la rubrique "Médias").

 

3 juillet   : rendez-vous au Ministère de l'Agriculture avec le Conseiller pour l'Environnement (Patrick Falcone) et le Conseiller pour l'Elevage. M. Kfoury, Me Frison, L. Pinatel, P-A. Prévost expriment leur détermination, mais la réponse des Conseillers reste floue : "Les amendements feront l'objet d'attentions particulières".

 

5 juillet   : arrivée à Notre-Dame-des-Landes des caravanes parties de divers points de France, dans le cadre de l'action "Convergence" qui va fédérer les luttes en cours contre les Grands Projets Inutiles, Nuisibles et Imposés. L'association Novissen est invitée d'honneur, et a organisé un déplacement en car (20 personnes + 6 autres qui ont fait le déplacement en voiture personnelle). (Pour des photos et documents divers, voir la rubrique "Actions récentes").

 

7 juillet   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-sixième réunion du CA de l'association.

 

9 juillet   : la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, qui devait (entre autres) mieux réguler l'acquisition des terres et fixer le cap vers l'agro-écologie, est adoptée à l'Assemblée Nationale. Elle sera présentée au Sénat. Les limites pour l'acquisition des terres ne sont pas fixées, et les restrictions sur la taille des méthaniseurs agricoles n'ont pas été abordées.

 

14 juillet   :  la pétition en ligne atteint 55.000 signatures.

 

16 juillet   : Monsieur Christian Manable , Président du Conseil Général de la Somme, reçoit 3 membres du CA de Novissen accompagnés par Maître Frison.

L'association Novisssen reçoit un courrier de la Présidence de la République daté du 15 juillet, en réponse à la lettre envoyée le 11 juin (voir la rubrique "Actions récentes" pour le texte de la lettre du 11 juin et la réponse du 15 juillet).

 

21 juillet   : dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-septième réunion du CA de l'association.

 

24 juillet   : les débats sont terminés au Sénat sur la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt. Cette loi sera examinée en dernière lecture par l'Assemblée Nationale à partir du 9 septembre.

 

30 juillet   : Nicole Klein est nommée Préfète de la Région Picardie et Préfète de la Somme. Elle remplace Jean-François Cordet, qui avait pris ses fonctions en août 2012.

 

11 août   : le CA de Novissen envoie une lettre aux Députés et Sénateurs de la Somme (hormis Barbara Pompili dont les positions sont parfaitement connues). Des questions leur sont posées concernant la loi d'avenir agricole, l'évolution éventuelle de leur opinion sur la ferme-usine des 1000 vaches, et le PNR. Il leur est demandé une réponse écrite, pour faire un bilan qui sera publié. Dans une lettre datée du 22 août, Mme Pascale Boistard est la première à répondre. M. Daniel Dubois répondra dans une lettre datée du 26 août.

 

25 août   : dans la Salle Polyvalente de Drucat se tient une "réunion de bénévoles", en vue d'organiser des actions d'information du public durant les mois de septembre et octobre. La réunion dure 2 heures, et 45 personnes motivées ont répondu à l'invitation de Novissen.

 

26 août   : nommée Secrétaire d'Etat aux Droits des Femmes dans le nouveau gouvernement de Manuel Valls, Pascale Boistard laisse son siège de députée à son suppléant, Pascal Demarthe.

 

28 août   : la pétition en ligne atteint 56.000 signatures.

 

30 août   : début des actions d'automne. Des membres du CA de Novissen accompagnés d'adhérents distribuent des tracts au marché d'Abbeville (sous le stand "Novissen") et au rond-point à la sortie de l'autoroute A28.

 

01 septembre   :  dans la grande salle de la Salle Polyvalente de Drucat, a lieu la cinquante-huitième réunion du CA de l'association.

 

02 septembre   : le CA de Novissen écrit à Pascal Demarthe.

 

03 septembre   : M. Jean-Claude Geney, Sous-préfet d'Abbeville, et Mme Sophie Pagès, Secrétaire générale de la Sous-préfecture, reçoivent Vincent Chombart et Antoine Jean, de la Confédération Paysanne, et Michel Kfoury et Marc Dupont de Novissen. Le Sous-préfet est fermement averti que, si M. Ramery installe ses vaches illégalement (alors que divers travaux touchant à la sécurité ne sont pas terminés), des désordres sérieux sont à prévoir.

 

04 septembre   : les actions auprès du public se poursuivent au marché d'Abbeville.

 

05 septembre   : au Tribunal Administratif d'Amiens sont déposés la requête en référé-suspension sur l'autorisation d'exploiter, et le mémoire dans le cadre de la procédure en annulation de l'autorisation d'exploiter.

 

08 septembre   : des rumeurs persistantes et concordantes ont laissé entendre que des vaches pourraient être installées dans l'étable à partir du 9 septembre. Le CA de Novissen a organisé une "veille citoyenne" d'avertissement : 70 personnes participent à cette alerte (voir à la rubrique "Actions récentes" vidéo, photos et texte). 

 

13 septembre   : dans la nuit, à 4h30 du matin, avec la protection des forces de l'ordre, arrivée des 150 premières vaches. A 6h30, nous commençons le bloccage des 3 accès menant à la ferme usine.

 

14 septembre   : le bloccage continue, seul le personnel peut rentrer et sortir.

 

15 septembre   : vers 16h30, après une intervention musclée des forces de l'ordre, sortie du premier camion de lait.

 

16 septembre   : réunion de crise au ministère de l'agriculture avec le secrétaire de cabinet du ministère, la préfète Nicole Klein, La député Barbara Pompili, le promoteur avec Michel Ramery et Michel Welter, la Confédération Paysanne avec Laurent Pinatel, NOVISSEN avec Michel Kfoury et Marc Dupont. A l'issue de cette réunion le ministère a publié un communiqué reprenant les éléments essentiels de la discussion dont la limitation de la puissance du méthaniseur à 0,6 MW, avec des entrants uniquement agricoles, et que pour passer le cheptel à plus de 500 vaches, il devra obligatoirement être déposé un nouveau dossier. Devant ces "avancées" le bloccus a été levé à 16h30 et l'entrée du site nettoyé. Par contre les actions judiciaires, en cours contre ce projet, continuent.

  

 28 octobre   : Procès à Amiens des 9 inculpés de la Confédération Paysanne. Ces inculpations ont été prononcées suite à leurs interventions sur le site les 12 septembre 2013 et 28 mai  . Des peines de prison de 2 à 4 mois avec sursis et 300€ d'amende ont été prononcées.

 

03 novembre   : La Confédération Paysanne annonce, via un communiqué de presse, qu'elle fait appel du jugement rendu le 28 octobre.

 

 22 novembre   : dans la Salle Polyvalente de Drucat-Le Plessiel a lieu la seconde Assemblée Générale annuelle de l'association Novissen. En totalisant les  adhérents présents et les  pouvoirs transmis, ce sont 177 votants qui ont approuvé à l'unanimité les divers points mis à l'ordre du jour. Un "pot de l'amitié" a suivi cette réunion (photos à la rubrique "Actions récentes").